Des articles rédigés par des guerriers diabétiques comme vous

Nos succes diabétiques peuvent inspirer nos congeneres, nos echecs peuvent aussi les aider. 

Envoyez-nous votre texte, quel que soit la longueur – vos quelques mots peuvent être le lueur qu’attendait un autre guerrier diabétique.

Lucy ouvrit l’enveloppe jaune en le déchirant en lambeaux. C’était une des douzaines qu’elle a reçues à l’hôpital au moment du diagnostic.
Quand elle avait sorti la carte, j’ai vu des petits ours tous mignons aux côtés de ces mots familiers : Prompt rétablissement !

Oct17b.png?ixlib=rails-0.3.0&fm=jpg&q=75&auto=format&w=1400&h=1400&fit=max

 

Lorsque je ne connaissais pas beaucoup sur le diabète de Type 1, j’aurais probablement envoyé cette carte. C’est logique, n’est-ce pas?

Quand quel qu’un est hospitalisé, vous voulez qu’elle s’améliore pour pouvoir rentrer à la maison et continuer sa vie. Les gens qui se soucient d’envoyer une carte souhaitent vraiment le mieux pour vous, mais parfois ils ne comprennent pas que leur souhait est impossible,

Oct17a.png?ixlib=rails-0.3.0&fm=jpg&q=75&auto=format&w=1400&h=1400&fit=max

Il n’y aura pas de « rétablissement prompt » pour notre fille, Lucy. Autant que nous nous sommes engagés à rester positifs et à l’aider à gérer T1D au mieux, nous n’oublions pas que son corps n’est jamais complètement bien.

Chaque jour, ses doigts sont piqués et saignés.

Blood_Glucose_Testing.JPG?ixlib=rails-0.3.0&fm=jpg&q=75&auto=format&w=1400&h=1400&fit=max

Chaque jour, elle doit suivre le dispositif médical attaché à son corps.

Chaque jour, elle doit tenir compte de la quantité de glucides dans les aliments qu’elle mange.

Chaque jour, son corps passe par le tourment des niveaux de glycémie qui montent en flèche pour s’effondre en suite, la laissant à la fois physiquement et émotionnellement marquée.

Chaque jour, elle vit avec le risque que, si ses glycémies ne sont pas correctement gérés, soit elle éprouvera des hauts qui vont endommager des parties de son corps soit des bas qui la tueront.

En tant que sa mère, la dernière scenario n’est pas quelque chose que j’aime songer, mais c’est la réalité de T1D. Lucy, et les autres millions de personnes qui vivent avec T1D ne se rentabiliseront jamais jusqu’à ce qu’on trouve un remède. Ceux d’entre nous qui vivent avec eux connaissent jour après jour le fardeau sans fin qui est le T1D. Il peut être épuisant.

7b7925a9dc16e32a6b17aba669b725ad.jpg?ixlib=rails-0.3.0&fm=jpg&q=75&auto=format&w=1400&h=1400&fit=max

Après des années d’injections, Lucy a récemment commencé à utiliser une pompe à insuline. Peu de temps après que nous nous étions bien adaptés à la vie avec une pompe et Lucy semblait la manipuler comme s’il s’agissait de « rien du tout », il y a eu un dysfonctionnement. Je me suis affolée parce que nous venions de passer à la vie avec une pompe. Les injections ne faisaient plus partie de notre routine quotidienne, mais je savais que nous devrions y revenir temporairement jusqu’à ce que nous puissions regler la situation de la pompe. J’ai pris quelques respirations profondes et j’ai appelé l’endocrinologue de Lucy. Nous fîmes un plan d’attaque pour traverser les quelques jours avant que nous puissions faire fonctionner la pompe de nouveau.

Cette première nuit après le dysfonctionnement, mon mari, Joey, était en voyage. Vers minuit, Lucy entra dans ma chambre et murmura: « J’ai eu un mauvais rêve, maman ».

undefined

Puisque j’avais une grand espace vide à côté de moi ce soir-là, j’ai retiré les couvertures et elle a grimpé à côté de moi. Elle a roulé quelques fois pour se sentir à l’aise et parce qu’elle n’avait pas le tube de pompe attaché à elle, elle a dit calmement et heureusement: «Regarde maman! Je peux rouler tout autour sans être enchevêtré. C’est comme si j’étais une fille régulière! « 

Elle l’a dit avec un sourire et, bien que mes propres lèvres se soient recroquevillées pour refléter la sienne, mon cœur de maman a craqué à l’intérieur. J’ai lutté contre les larmes parce que même si elle brille

et lutte fort

et s’adapte bien,

à un certain niveau, le diabète de Type 1 la rend toujours différente. Il l’éloigne toujours un peu de la liberté que jouit une «fille ordinaire».

Ce moment m’a rappelé de notre choix.

En tant que famille vivant avec une maladie chronique, nous pouvons choisir de vivre dans le découragement ou nous pouvons choisir l’espoir. Il y a des journées difficiles où le découragement et le désespoir nous emportent, mais toujours nous nous battons pour trouver l’espoir dans des endroits difficiles. Nous continuons à regarder et à creuser jusqu’à ce qu’il se remonte à nouveau. Nous nous souvenons de la façon dont notre famille a grandi, de la façon dont Lucy a pris le sens des responsabilités, de la plus grande compassion que nous portons tous pour les autres avec des conditions médicales, les amis que cette communauté nous a fournis, les façons dont notre famille vit un mode de vie plus sain. Nous nous souvenons de toutes ces choses parce que lorsque le pire des choses se produit, ce n’est jamais que du mauvais. Un diagnostic de T1D a donné à notre famille quelque chose à surmonter ensemble. Cela ne nous a pas détruits; Il nous a unis.

Vivre sa vie avec le diabète de type 1 ne sera jamais facile pour Lucy, mais l’espoir brille plus fort dans les endroits difficiles – et ainsi elle brille.

Cet article a été publié en anglais dans beyondtype1.org sous le titre « get well soon ».

Lisez « Type ONEderland » de Elizabeth Maxon.

Elizabeth offre plus d’espoir dans les endroits difficiles dans son e-book Type ONEderland. Découvrez plus ICI.

Lisez son entretien dans  son nouveau livre!

 

 ELIZABETH MAXON

Elizabeth est americaine. Elle est lectrice, écrivaine, moucheuse de nez et combattante de tâches. Elle a souvent des plats sales dans l’évier, mais toujours des fleurs sur le rebord de la fenêtre. Elle est la maman de Lucy, une fille DT1 guerrière de sept ans et elle écrit un blog sur leur voyage ici  http://www.elizabethmaxon.com/. Récemment, elle a publié l’e-book Type ONEderland.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de lediabete pour ajouter des commentaires !

Join lediabete