Des articles rédigés par des guerriers diabétiques comme vous

Nos succes diabétiques peuvent inspirer nos congeneres, nos echecs peuvent aussi les aider. 

Envoyez-nous votre texte, quel que soit la longueur – vos quelques mots peuvent être le lueur qu’attendait un autre guerrier diabétique.

 
 

dg-logo.jpg?ixlib=rails-0.3.0&fm=jpg&q=75&auto=format&w=700&h=700&fit=max

Article original en anglais : https://www.diabetes.co.uk/news/2019/sep/pioneering-calculator-helps-to-prevent-diabetes-misdiagnoses-95047286.html  

Date et auteur : Fri, 27 Sep 2019, Benedict Jephcote

Une calculatrice qui combine des données de santé et des résultats de tests sanguins permettra d’accélérer le diagnostic d’une personne atteinte de diabète de type 1 ou 2.

Une équipe de l’Université d’Exeter a développé ce modèle afin de réduire des diagnostics erronés. La calculatrice s'appelle le T1DT2D Prediction Model (modèle de prédiction T1DT2D) et est actuellement disponible en ligne au format bêta.

La calculatrice a été testée sur plus de 2 000 personnes et s'est révélée efficace. La calculatrice est conçue pour être utilisée par des adultes âgés de 18 à 50 ans.

Le Dr Angus Jones, chercheur principal à la faculté de médecine de l'Université d'Exeter, a déclaré: 

Le bon diagnostic du diabète est absolument crucial pour obtenir les meilleurs résultats pour les patients, car le traitement est très différent selon le type de diabète.

Cependant, chez certaines personnes, il peut être très difficile de savoir quel type de diabète elles ont. Notre nouvelle calculatrice peut aider les cliniciens en combinant différentes caractéristiques pour leur donner la probabilité qu'une personne ait le diabète de type 1 et déterminer si d'autres tests soient utile.

En mai de cette année, le Dr Jones a publié une étude montrant que près de 40% des adultes atteints de diabète de type 1 avaient initialement reçu un mauvais diagnostic et étaient traités pour le diabète de type 2.

Un mauvais diagnostic peut conduire les personnes à recevoir le mauvais traitement pendant plusieurs années, ce qui peut accroître le risque de complications du diabète. La nouvelle calculatrice aide donc à prévenir cette situation.

La nouvelle calculatrice suit le succès d'une autre calculatrice développée par l'université, qui détermine la probabilité qu'une personne diagnostiquée avec le diabète puisse avoir une forme de diabète plus rare appelée diabète à maturité du jeune (MODY);

La calculatrice de probabilité MODY a déjà été utilisé par plus de 100 000 personnes et plus de 9 000 personnes ont téléchargé l'application Diabetes Diagnostics (depuis Google Play), qui inclut le calculateur MODY.

La nouvelle calculatrice de probabilité de diabète de type 1 sera ajouté à l'application Diabetes Diagnostics.

L'équipe de recherche d'Exeter a publié la méthodologie de développement et de validation du modèle dans le journal « BMJ Open Journal ».

ARTICLE PUBLIÉ EN ANGLAIS LE 27/9/2019 PAR diabetes.co.uk 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de lediabete pour ajouter des commentaires !

Join lediabete